Comment fonctionne le stress et comment s’en débarrasser ?

Comment fonctionne le stress et comment s’en débarrasser ?

Sans en prendre conscience, beaucoup d’entre nous laissent le stress s’installer sur le long terme.

Pourtant, faire subir le stress chronique à l’organisme peut être très dangereux pour la santé. Découvrez alors à travers cet article, le secret pour s’en débarrasser facilement.

Qu’est-ce que le stress ?

Le stress se traduit comme un ensemble de réactions à la fois physiques et physiologiques de l’organisme face à une situation, dite, déstabilisante ou des “facteurs” de stress comme l’entourage, le travail, les embouteillages, le surmenage, etc.

Certains scientifiques comme Hans Selye, l’un des premiers chercheurs à s’intéresser au stress, le définit plutôt comme “un syndrome général d’adaptation”.

Selon lui, il est un ensemble de modifications de l’organisme qui lui permet de supporter toutes formes de contraintes extérieures.

Il n’est donc pas obligatoirement associé à une situation “stressante”. Il est aussi lié aux moyens physiologiques et psychologiques mis en oeuvre par une personne pour s’adapter à un événement donné.

Les différents types de stress

La réaction face au stress varie selon la personne étant donné que nous ne traversons pas les mêmes problèmes au quotidien et que nous avons chacun nos façons d’apprécier les événements et le bonheur.

Certains le gèrent et le prennent d’une bonne manière et d’autres, non. En ce sens, le stress peut se catégoriser en plusieurs types dont le stress positif et le stress négatif.

Le stress positif

Bien que le stress soit souvent associé à un état négatif et nuisible à l’organisme et à l’individu, dans certaines conditions, il s’avère être extrêmement bénéfique. C’est ce que l’on l’appelle “le bon stress”.

Nous savons, par exemple, que lorsque nous sommes stressés, nous avons tendance à être plus performant au moment d’une tâche car il stimule notre motivation à accomplir nos objectifs.

Du point de vue de Hans Selye, lorsque le stress est moins intense (en phase d’alarme) et qu’il est bien géré par l’organisme, il peut provoquer une montée d’adrénaline qui est jugée bon pour l’individu.

Effectivement, cette réaction devient un stimulant le poussant à avoir plus confiance en lui, à améliorer ses capacités et ses compétences.

Pour certains sportifs, par exemple, il est une source de bienfaits car il les motive à aller au delà et à se surpasser. Le stress positif est un excellent moyen de croire en soi et dépasser ses limites.

Le stress négatif

Par contre, lorsque le stress est trop intense, qui plus est, durable, il peut être nuisible pour l’organisme et l’individu qui aura du mal à s’adapter aux différentes contraintes auxquelles il est soumis.

Dans ce cas, on parle de “stress négatif” ou de “stress défavorable” selon Hans Selye. Celui-ci est malheureusement pathologique car il peut entraîner des réactions graves sur le physique et le mental.

Les conséquences peuvent être minimes au tout début, mais elles peuvent s’aggraver dans la durée, pouvant provoquer l’épuisement total ou le “burnout”.

Comment se manifeste le stress ?

Le processus du stress comprend trois différentes phases dont chacune entraîne des conséquences physiques et psychiques variables allant des maux de tête aux troubles du sommeil, etc.

1. La phase d’alarme

Il y a la phase d’alarme durant laquelle les glandes surrénales sont stimulées par le stress et libèrent de l’adrénaline. L’organisme réagit alors immédiatement à celle-ci en augmentant le rythme cardiaque, la pression sanguine et la tension artérielle.

ll arrive aussi que certains muscles du corps se contractent. D’autres symptômes comme les paumes moites, la chair de poule, des maux de tête et de ventre, un coup de froid ou autres peuvent aussi apparaître durant cet état d’alerte.

2. La phase de résistance

Vient ensuite, la phase de résistance ou de vigilance durant laquelle l’individu est très vulnérable. Au cours de celle-ci, l’organisme libère d’autres hormones comme la dopamine, le cortisol, les endorphines ou l’hormone de croissance, etc.

Ce phénomène entraîne alors une succession de réactions physiologiques et psychologiques comme l’augmentation de la tension artérielle et l’augmentation de la température corporelle. Le sujet peut alors avoir des vertiges, le souffle court, présenter des problèmes digestifs, perdre sa concentration et sa capacité de jugement.

Certains se sentent même impuissants face à une situation stressante qu’ils se mettent à manifester de l’agressivité, de la nervosité et un manque de patience. Dans certains cas, on enregistre même une baisse de libido, un manque de joie et de confiance en soi.

3. La phase d’épuisement

Au cours de la dernière phase, la phase de l’épuisement correspond ici au “Burnout”. Il est généralement trop tard pour réagir car le cerveau est en total lâcher prise sur tout ce qui l’entoure. Le plus grave dans ce cas, c’est que le corps et l’esprit n’ont même plus conscience des sentiments d’autrui.

Autrement dit vous perdez tout sens de raison, vous n’avez plus aucun compassion et d’empathie. Ce n’est pas forcément un état de tristesse, c’est réellement un déconnexion avec le présent. Plus rien ne vous préoccupe.

Dans ce cas, faites vous accompagner par un professionnel de la santé comme un psychologue ou psychiatre.

Les différentes façons de lutter contre le stress

comment lutter contre le stress

Identifier les signaux

Des moyens et des techniques permettent de lutter contre le stress. La première consiste à repérer les signaux pour mieux anticiper et maîtriser ses conséquences, autant sur le physique que sur le mental.

Pour ce faire, le secret est d’identifier les différentes situations qui génèrent le stress au quotidien.

Elles peuvent être différentes chez chaque individu. Il peut s’agir de la pression au travail, des conflits à la maison, un examen à passer à l’université, un entretien d’embauche, une prise de parole en public, etc.

Dans tous les cas, il faut éviter autant que possible ces déclencheurs. Sinon, s’il faut les affronter, il faut alors apprendre à les gérer pour éviter d’arriver jusqu’à la phase de l’épuisement.

Les stratégies pour lutter contre le stress

Face à une situation stressante, il est tout d’abord important de prendre un peu de recul et de dédramatiser.

Soyez à l’écoute de vos pensées et motivez-vous de l’intérieur pour faire face à la situation. Ici, bannissez la phrase “je n’y arriverai pas” de votre tête. N’hésitez pas à faire part de vos soucis à vos proches ou à un médecin, si nécessaire.

Puis, entourez-vous de personne positives, qui vous procurent de la joie et de la bonne humeur. Ne restez surtout pas seul avec votre stress.

Pour les situations extrêmes, pourtant inévitables, optez plutôt pour une technique de relaxation et de respiration pour vous calmer et minimiser le stress.

Enfin, si le temps vous le permet, pratiquez une activité physique avant de vous soumettre à une situation stressante.

Close Menu