La technologie de super charge, comment ça fonctionne ? 

La technologie de super charge, comment ça fonctionne ? 

Nos téléphones sont de plus en plus performants et deviennent de véritables outils au quotidien.

Appels, SMS, réseaux sociaux, gestion de compte bancaire, lecture d’email, gestion de ses appareils connectés, ce sont autant de fonctions qu’un smartphone peut aujourd’hui remplir.

Cependant, plus on en demande à un smartphone et plus celui-ci se décharge rapidement. Ce n’est d’ailleurs pas rare de se retrouver avec un smartphone dont la batterie est dangereusement basse lorsque l’on est à quelques minutes seulement de partir.

Heureusement, la technologie de super charge existe afin de recharger son smartphone en peu de temps et ne jamais tomber à court de batterie.

Mais comment celle-ci fonctionne-t-elle ?

Fonctionnement de la technologie de super charge

Le fonctionnement de la technologie de super charge n’a rien de bien compliqué, mais il faut tout d’abord expliquer le système de recharge de base.

La batterie qui alimente votre smartphone se décharge au fil du temps et, lorsqu’elle est vide ou presque, il est alors nécessaire de la recharger à l’aide d’un chargeur afin de transmettre de l’énergie, de l’électricité.

Cette énergie est transmise à une vitesse plus ou moins rapide, selon le nombre de watts. La puissance en watts se calcule en multipliant la tension en volt par l’intensité en ampères.

Par exemple, un chargeur classique en USB 2.0 de 5 V et 0,5 A dispose d’une puissance de 2,5 W. Par contre, un chargeur super charge moyen dispose de 9 V et 1,67 A, ce qui revient à une puissance de 15 W environ, c’est-à-dire 6 fois plus rapide.

En effet, plus le nombre de watts est élevé et plus la vitesse ou puissance est importante, ce qui permet une charge plus rapide de la batterie.

Néanmoins, il faut savoir que les meilleurs chargeurs rapides peuvent aller jusqu’à 36 W de puissance, soit un peu plus de 14 fois plus rapide que les modèles USB 2.0.

Toutefois, il est important de savoir qu’une batterie se recharge en « deux parties ». La première représente environ 80 % de celle-ci, et la seconde les pour cents restants.

Et c’est sur cela que se basent les technologies de chargement rapide : la première partie peut facilement être chargée avec une très grande puissance, de 15 à 36 W, tandis que la seconde partie se recharge avec une vitesse moins rapide et dégressive.

Par conséquent, il est important de vérifier le nombre de watts produit par le chargeur lors de la première étape ainsi que lors de la seconde étape.

Dans un chargeur rapide, si le temps de charge indiqué est de 1 h alors, de manière générale, les premiers 80 % prendront en moyenne 40 minutes pour charger et les derniers 20 % pourraient, eux, prendre jusqu’à 20 minutes.

Il y a-t-il plusieurs types de super charge ?

Il y a effectivement plusieurs types de super charge, car beaucoup de marques de smartphones ont elles-mêmes créé leur propre système.

Certains sont compatibles avec des smartphones qui ne sont pas de la marque, mais ce ne sont que de très rares cas. Voici quelques-unes des marques qui proposent un système de super charge, ainsi que leurs noms et leurs performances moyennes :

  • VOOC de Oppo, 75 % de la batterie en 30 minutes, avec la dernière version
  • Quick Charge de Qualcomm, 70 % de batterie en 30 minutes
  • Dash Charge de OnePlus, 60 % de batterie en 30 minutes
  • Adaptative Charge de Samsung, 50 % de batterie en 30 minutes
  • TurboPower de Motorola, 1000 mAh en 15 minutes sur les smartphones compatibles
  • PumpExpress+ de MediaTek, 25 à 35 % de la batterie en 30 minutes
  • SmartPower de Huawei, 50 à 60 % de batterie en 30 minutes

Quelles sont les performances moyennes des chargeurs super charge ?

Généralement, les chargeurs super charge permettent de charger entre 45 % et 75 % de la batterie en 30 minutes, du moins pour un smartphone disposant d’une batterie de 3000 mAh.

Bien sûr, cela dépend de la marque, mais aussi de la version de la technologie de recharge.
Est-ce que le système de super charge provoque une production importante de chaleur ?

Effectivement, ce type de système produit généralement de la chaleur, ce qui peut faire augmenter la température de votre smartphone de plusieurs degrés. Avec certains chargeurs, c’est même 20 degrés supplémentaires qui sont enregistrés.

Néanmoins, toutes les marques travaillent afin de réduire cette production de chaleur, et certaines ont sorti des nouvelles versions capables de recharger rapidement tout en produisant bien moins de chaleur.

C’est d’ailleurs le cas de la Super VOOC 4.0 d’Oppo qui permet une charge rapide, mais sans production de chaleur, du moins pas plus qu’un chargeur classique puisque l’augmentation est de seulement 3 degrés en moyenne.

Close Menu